Végétation des prairies tempérées

Les prairies, étendues couvertes d’herbes et d’autres petites plantes, sont fréquentes le long des rivières car l’humidité, nuisible pour de nombreux arbres, favorise la croissance de l’herbe. On trouve des prairies aussi bien en plaine qu’en montagne, mais les plantes qui y poussent ne sont pas toutes les mêmes bien qu’elles puissent avoir un aspect voisin.

En effet, les différences entre espèces ne sont pas toujours très visibles. Dans une prairie de plaine, on voit plusieurs espèces d’herbes et des « fleurs » roses, blanches, jaunes et mauves qui s’épanouissent de façon plus ou moins successive à la belle saison. Le nombre des espèces végétales de nos prairies est peu élevé : on n’en compte guère plus de 60 en général alors qu’il peut y avoir plus de 550 espèces animales : insectes, araignées, escargots, etc.

Les herbes de plantes

Il est facile de distinguer les herbes de plantes comme la Marguerite ou la Campanule. Les herbes sont entièrement vertes, elles ont une tige creuse et des feuilles étroites, allongées, pointues à l’extrémité, aux bords raides et parfois coupants. Ces feuilles s’insèrent aux endroits où le tube est fermé par une cloison appelée nœud. A l’extrémité de la tige apparaît un épi, masse de fleurs minuscules qui n’attirent pas les insectes butineurs comme les abeilles, les bourdons ou certaines mouches, car elles n’ont ni odeur ni belles couleurs.

Au début du printemps, en mars ou avril, la Cardamine fleurit dans les prés. La Pâquerette ouvre ses fleurs encore plus tôt et dans les régions où l’hiver est tempéré la floraison a lieu toute l’année. La Grande Marguerite paraît en juin. Si on la regarde de près, on s’aperçoit qu’elle est formée d’un ensemble de plusieurs dizaines de fleurettes jaunes en forme de tube, entourées d’autres fleurs de même couleur qui possèdent une sorte d’aile blanche. La Marguerite est une fleur composée.

Dans cette même famille des fleurs composées, on trouve le Bleuet, les Chardons, la Camomille, l’Arnica et bien d’autres espèces. La fleur est l’organe reproducteur de la majorité des plantes. Celle de la Renoncule ou Bouton d’or éclôt à l’extrémité d’une « queue », le pédoncule. Elle comporte 5 pétales jaunes, sous lesquels se trouvent 5 petites feuilles vertes, les sépales. A la base de chaque pétale une petite glande sécrète un liquide sucré, le nectar, recherché par les insectes. Les organes reproducteurs sont groupés au centre de la fleur. Ce sont les carpelles (organes femelles), et les étamines.

 

PARTAGER