Le bon plan de la semaine : un poulailler à la maison pour 200 € d’économie par an

La poule est un animal à la mode. Pour s’en convaincre, il suffit de sillonner les jardins de nos maisons urbaines et de tendre l’oreille : les cocottes s’en donnent à cœur joie dans nos contrées urbaines. Il faut dire qu’avec la prise de conscience environnementale et l’envie de vivre au plus près de la nature pour embrasser un mode de vie plus sain, les familles ont trouvé en la poule un animal de basse-cour utile, mais aussi amusant ! Mieux : les communes offrent aux écoles et autres établissements des cheptels de poules pour les encourager à manger sain et à se débarrasser des déchets de cuisine. Pourquoi accueillir quelques gallinacées dans le jardin familial ? Le point avec http://poulailler-info.com/ !

La poule aux œufs d’or !

Il est particulièrement laborieux d’être exhaustif lorsqu’il s’agit de dresser la liste des avantages que procurent les poules à un foyer. Assiette plus saine pour toute la famille, préservation de l’environnement par l’évitement du gaspillage alimentaire, nettoyage du jardin sans insecticides (les poules avalent les insectes et les mauvaises herbes), autoproduction alimentaire avec de beaux œufs frais à la coque, divertissement des enfants qui apprécieront ces nouveaux compagnons de jeu… et la liste est longue ! Indéniablement, c’est bien le plaisir de la collecte matinale de bons œufs bio qui justifie l’engouement pour les élevages de volaille.

En plus de leur fraicheur, les œufs pondus affichent une sacrée saveur, signe d’un œuf fermier. Vous ne pourrez plus manger les œufs fades du commerce. Vos crêpes et gâteaux passeront un cap, pour le plus grand plaisir de fins gourmets qui vous rendent visite.

En règle générale, une poule pondeuse en bonne santé (et dans le bon âge) pont entre 200 et 300 œufs par an, avec un léger ralentissement pendant la saison froide. Vous n’êtes pas sans savoir que le prix des œufs est fluctuant : il a tout simplement doublé en moins d’une décennie. Deux poules vous fourniront en moyenne environ 500 œufs de qualité premium, ce qui constitue environ 150 € d’économie chaque année, le goût et la qualité en plus ! De plus, vous installez un circuit court à la maison et vous concourrez à la réduction des émissions de carbone ! Vous supprimez donc 150 € de votre panier de course… c’est plus rentable que n’importe quelle carte fidélité en grande surface !

La poule réduit vos déchets de 150 kg !

D’un autre côté, les poules vous soulageront d’une bonne quantité de vos déchets de cuisine. Les gallinacées sont en effet omnivores : elles mangent de tout. Elles apprécient tout particulièrement les épluchures de fruits et légumes (attention, renseignez-vous sur les fruits « défendus » et potentiellement toxiques pour la volaille), les restes de repas, les coquilles de crustacées, etc.

Une poule avale jusqu’à 200 kg de déchets de cuisine chaque année. En France, le coût moyen de gestion des ordures ménagères à la charge des collectivités est estimé à 180 € la tonne, soit 54 € pour 300 kg. Pourquoi 300 kg ? Parce que c’est le poids moyen annuel des déchets dont vous soulageront vos deux poules !

Plus qu’un simple animal de basse-cour, la poule est un excellent moyen de rationaliser ses dépenses, d’assainir ses habitudes alimentaires, de respecter l’environnement et de faire plaisir à ses enfants ! Enfin, n’oubliez pas que l’acquisition d’un animal est une responsabilité : vous devez lui assurer un environnement sain et sécurisé et subvenir à ses besoins physiologiques pour qu’il puisse couler des jours heureux.

PARTAGER