Mon chien souffre d’une dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est une affection articulaire qui touche certains animaux, le chien notamment, mais aussi des humains. Il s’agit de la déformation de l’articulation coxofémorale : le fémur s’engage mal et le mouvement articulaire est erroné. Progressivement, l’articulation s’abîme. Quelles sont les causes de cette affection ? Comment soigner votre chien ?

Les principales causes de la dysplasie de la hanche chez le chien

La cause la plus répandue est bien sûr l’hérédité. La malformation est congénitale et évolue au cours de la vie du chien. Il est presque impossible de diagnostiquer une dysplasie chez un chiot en l’observant, il faut pratiquer des examens plus poussés en cas de terrain favorable. En outre, il est fortement déconseillé d’accoupler votre compagnon s’il en est atteint.

Par ailleurs, il est possible d’induire une dysplasie de la hanche par de mauvaises habitudes de marche et une hygiène de vie inadaptée. Évitez à votre chien de faire de l’exercice trop violent lors de sa période de croissance, prenez garde à ne pas le faire marcher sur un sol glissant qui risquerait d’imprimer un mauvais mouvement à ses articulations. Enfin, faites attention à la nourriture trop riche qui induit un surpoids et une modification des appuis du chien.

Comment soulager votre animal ?

Il est important de soigner votre meilleur ami car c’est une affection extrêmement douloureuse. Une fois la dysplasie diagnostiquée, il existe des méthodes pour réduire la douleur chez votre compagnon. Dans des cas légers, la chirurgie fonctionne très bien, visant à réduire la tête fémorale et, le cas échéant, à placer une hanche artificielle. La prescription d’anti-inflammatoires est essentielle car elle permet de réduire les douleurs.

Votre vétérinaire pourra également prescrire à votre chien des séances de rééducation.

Existe-t-il des prédispositions ?

La plupart des grands chiens sont prédisposés, de même que les races au poids important. Ainsi, le saint-bernard est plus enclin à développer une dysplasie de la hanche que le caniche nain. Lorsqu’un animal est atteint, il est important de vérifier ses ascendants et fratries, tout en l’empêchant de se reproduire.

PARTAGER