Mammifères domestiques

Depuis quand tel animal domestique vit-il avec l’homme ? La réponse à cette question est relativement facile en ce qui concerne le Lapin, le Dindon, la Pintade, mais pour d’autres comme la Vache ou le Cheval, le passage de la vie sauvage à l’état de domesticité est très ancien et il est difficile de dire à quelle époque il a eu lieu.

La domestication de ces animaux ne s’est pas faite du jour au lendemain. Il fallut sans doute des siècles d’efforts patients pour apprivoiser et modifier dans une certaine mesure le tempérament et aussi l’aspect (taille, coloris) des espèces que l’homme s’était attachées. A la suite de nombreuses sélections, on a réussi à créer peu à peu des races qui se différencient par leurs dimensions, leur silhouette, leur coloration et leur aptitude à certaines tâches. Ces races font toujours partie de la même espèce et, sauf exceptions, la reproduction entre les membres de deux races est possible.

Le cheval

Le Cheval est domestiqué depuis 3 000 ans au moins. Il n’en reste presque plus à l’état sauvage; peut-être en vit-il encore quelques dizaines dans les steppes d’Asie centrale. Les plus grands chevaux, Percheron en France, Shire en Grande-Bretagne, dépassent le poids d’une tonne et atteignent 2 m de haut au garrot (à l’épaule).

A l’opposé, les poneys d’Islande mesurent seulement de 60 cm à I m. Entre les deux, le Cheval de selle anglo-normand mesure environ 1,65 m et pèse 500 kg. La vitesse maximale que peut atteindre un Cheval de course est voisine de 69 km/heure. Les chevaux mâles aptes à la reproduction sont appelés étalons et les femelles sont les juments. Le jeune Cheval est un poulain. Il naît après une gestation de onze mois (la gestation est la durée du développement du jeune mammifère dans l’organisme de sa mère).

La vache

La Vache est probablement issue de l’Auroch, animal sauvage pourvu de grandes cornes qui vivait encore en Europe au début du Moyen Âge et dont le dernier représentant mourut en Pologne au s. Les boeufs sont des mâles qui ont été castrés quand ils étaient jeunes, c’est-à-dire qu’on les a opérés pour les rendre inaptes à la reproduction.

Le lait, produit par les glandes mammaires, est normalement destiné à nourrir le veau. Celui-ci tète sa mère en tirant et pressant un des trayons : la Vache en a quatre, un par mamelle. Parmi les races de vaches les plus connues, on compte en France la race normande, de forte taille, au pelage taché de brun-noir et de blanc, qui produit jusqu’à 4 000 ou 5 000 litres de lait par an. Un Taureau de cette race pèse 1 tonne et plus.

La race hollandaise, noire et blanche, plus petite, est également réputée comme laitière. Certaines races sont adaptées à la vie en montagne (Brune des Alpes) ou dans les régions de pâturages médiocres (Schwyz).

Le Mouton

Le Mouton (Hauteur : 50-70 cm. Poids : 50-150 kilos) descend peut-être de Mouflons asiatiques. Seul le Bélier (mâle capable de se reproduire) a des cornes. La femelle ou brebis peut avoir un petit (agneau) à l’âge de deux ans.

L’homme a peu à peu transformé le pelage du Mouton pour développer au maximum la couche du duvet frisé et fin qui se trouve sous les grands poils raides de la fourrure. Ces poils hypertrophiés sont appelés laine ou bourre.

La chèvre

La Chèvre a pour ancêtre une sous-espèce de Bouquetin qui vit sur les îles grecques et au Moyen-Orient (Iran, Turquie). Elle serait domestiquée depuis environ 5 000 ou 6 000 ans. On l’élève surtout pour son lait qui sert à faire des fromages.

Le cochon

La domestication du Porc ou Cochon semble remonter à 4000 ou 5 000 ans. Le Porc appartient à la même espèce que le Sanglier avec lequel il s’accouple. Les verrats (mâles reproducteurs) des plus grosses races (Large, White, Danois) atteignent le poids de 500 à 600 kilos, Les jeunes, appelés porcelets ou gorets, naissent au nombre de 6 à 12, au bout de 114 jours environ. La femelle, dite truie, possède de 12 à 16 mamelles, Le Porc a la réputation d’être sale, mais il ne l’est pas plus qu’un autre animal. Cependant, comme le Sanglier, il aime se vautrer dans la boue pour se rafraîchir.

PARTAGER