Loups et chiens sauvages

Où vivent les Canidés sauvages ?

Sauf dans l’Antarctique et sur quelques îles océaniques, des chiens sauvages de différentes espèces rôdent un peu partout dans le monde. Même en Australie, où abondent les marsupiaux, on trouve le dingo. Les savants pensent d’ailleurs que ce dernier descend de chiens à demi sauvages.

Les renards roux sont les Canidés sauvages les plus répandus. On en trouve plusieurs espèces dans les deux Amériques, en Europe et en Asie et dans certaines parties de l’Afrique. Bien que moins nombreux, les loups occupent également une zone immense, allant du nord de l’Amérique à l’Eurasie et subsistent encore dans des pays aussi méridionaux que l’Italie et l’Espagne.

Les Canidés sauvages se sont adaptés à une grande variété d’habitats. Le renard polaire erre sur la toundra et la banquise du Grand Nord, tandis que le chien sauvage à oreilles courtes rôde dans les jungles humides d’Amazonie.

D’autres espèces vivent dans les forêts, les déserts, les savanes et sur les pentes sèches de hautes montagnes.

Quelle est la taille des Canidés sauvages ?

Les loups sont les plus grands des Canidés sauvages. Un mâle dans la force de l’âge pèse jusqu’à 60 kg ou davantage, mais le poids moyen est d’environ 50 kg. La plupart des autres espèces sont beaucoup plus petites. On considère 25 à 30 kg comme un maximum pour un coyote et 7 à 8 kg comme normal pour un renard roux. Le plus petit est le fennec, petit renard du Sahara et des déserts d’Arabie : il ne pèse que 1,5 kg.

Les Canidés sauvages sont tout aussi différents d’aspect qu’ils le sont de taille. Certains, comme le lycaon d’Afrique et le loup à crinière d’Améri- que du Sud, sont élancés et ont de longues pattes ; d’autres, comme le chien viverrin d’Eurasie et le Speothos d’Amérique du Sud, ont un corps trapu et des membres courts.

Comment les chiens sauvages chassent-ils ?

Les loups, les dholes et les lycaons d’Afrique sont des animaux sociables qui vivent et chassent en meute. En s’unissant pour poursuivre et capturer leur proie, les loups, par exemple, peuvent rattraper et tuer des animaux aussi gros que l’élan. Cependant, des études récentes ont démontré que les membres d’une meute de loups savent apprécier la vulnérabilité de leurs victimes éventuelles et ne se risquent point à attaquer un élan adulte en bonne santé. La majorité de leurs proies sont des animaux vieux, handicapés par la maladie ou toute autre raison, et des jeunes de moins d’un an.

Les autres Canidés vivent seuls ou en petits groupes familiaux. Les coyotes peuvent vivre à deux pendant plusieurs années ou rester solitaires. Mais même s’ils sont ordinairement isolés, ils se réunissent parfois pour tuer des proies trop grosses ou trop rapides pour un seul individu.

Tous les Canidés mangent-ils de la viande ?

De même que la plupart des chiens domestiques aiment les légumes ou autres restes, la majorité de leurs cousins sauvages s’accommodent de régimes variés. Certains, y compris le lycaon d’Afrique, le dhole et le renard gris, se nourrissent presque exclusive- ment de viande, bien qu’il leur arrive à l’occasion de s’intéresser aux végétaux.

Les coyotes agrémentent leur alimentation de baies et d’autres fruits. Le loup à crinière est encore plus éclectique : le sucre de canne, les noix et tout autre fruit constituent une part importante de son alimentation.

Le renard roux est également opportuniste. Les souris et autres petits rongeurs composent l’essentiel de son régime, mais, en outre, il mange des coléoptères, des grillons et des criquets aussi bien que des fruits ou d’autres végétaux.

Pourquoi les chiens enterrent-ils les os ?

Les chiens domestiques ont conservé certaines habitudes de leurs ancêtres sauvages et notamment celle qui consiste à enterrer les os, vestige de l’instinct qui poussait de nombreuses espèces à stocker la nourriture. Un renard roux qui dispose de plus de nourriture qu’il n’en peut manger creusera un trou et y enterrera le surplus pour une autre occasion. Le renard polaire qui doit faire face à des hivers beaucoup plus rudes que tous les autres Canidés cache souvent des aliments pendant l’été et les utilise lorsque vient l’hiver.

Le renard des pampas ou azara (Dusicyon) d’Amérique du Sud est le plus étrange. Il amasse toutes sortes de produits non comestibles, depuis les brindilles jusqu’aux bouts de chiffon.

Les Canidés peuvent-ils grimper aux arbres ?

Contrairement aux félins, la plupart des Canidés ont des griffes assez émoussées, plus adaptées à la course qu’à tenir des proies ou à grimper aux arbres, mais il y a des exceptions. Le renard corsac d’Asie est un agile grimpeur. Il en est de même du renard gris d’Amérique dont les griffes sont plus acérées et plus crochues que celles des autres Canidés sauvages. Le renard gris grimpe souvent aux arbres pour scruter l’horizon, manger des fruits ou échapper à ses ennemis. Il lui arrive même de gîter dans les branches.

S’il trouve un tronc couché ou une branche pendante qui lui permette de s’élever, il y monte tranquillement, mais il peut aussi grimper presque verticalement en s’accrochant au tronc de ses pattes antérieures et en se poussant avec les postérieures. Une fois au sommet, il saute d’une branche à l’autre.

Les renards sont-ils vraiment rusés ?

Le renard roux symbolise depuis longtemps l’habileté et la ruse et de fait il agit souvent de façon extrêmement perspicace. Les trappeurs chassant cet animal doivent stériliser leur équipement pour le débarrasser de l’odeur humaine, sinon le renard ne s’en approchera pas. Il parvient également à repérer des pièges cachés et à les désamorcer sans être pris. Lorsqu’il est chassé par une meute de chiens.  Il revient souvent sur ses propres traces ou court le long de clôtures ou de troncs renversés pour que ses poursuivants ne le sentent plus. Le renard roux vit aussi très bien dans des régions très peuplées, y compris les grandes villes. On a même vu des renards qui empruntaient des passages souterrains au lieu de traverser une autoroute.

Mais d’un autre côté, le renard roux peut être extrêmement imprudent ; il a tendance à revenir dans des lieux où il a été souvent chassé par le passé et, lorsqu’il est poursuivi, dépasse fréquemment des cachettes sûres sans s’y arrêter, aussi ne sait-on toujours pas s’il est vraiment intelligent ou non.

PARTAGER