Les plantes du jardin

Les plantes cultivées dans nos jardins ne sont pas toutes originaires d’Europe : ainsi le Haricot vient d’Amérique du Sud, la Rhubarbe d’Asie centrale, le Potiron d’Amérique tropicale, le Melon d’Afrique et le Concombre de l’Inde.

Les arbres

Parmi les arbres, le Poirier et le Cognassier ont pour patrie le Moyen-Orient, le Pêcher a été importé de Chine, l’Abricotier de la région indienne et l’Amandier d’Asie également. Qu’ils soient originaires d’Europe ou d’ailleurs, ces végétaux ont été sélectionnés par l’homme pour obtenir des fruits savoureux, des racines ou des feuilles conformes à ses goûts. Il récolte leurs graines avec soin ou profite des facultés de multiplication végétative de certaines espèces.

La reproduction des plantes

Normalement, les plantes se reproduisent au moyen de graines issues des fleurs, mais plusieurs comme le Fraisier produisent des tiges rampantes, les stolons, qui s’écartent de la plante-mère, acquièrent des racines et forment de nouveaux « pieds » indépendants. Il suffit de couper une tige de Géranium et de la planter dans un pot pour que des racines poussent à l’endroit sectionné et qu’une nouvelle plante se forme. Cette technique s’appelle bouturage.  Des plantes ligneuses comme le Cerisier ou la Vigne, sont greffées pour profiter de la résistance du sujet sur lequel on fixe un rameau porteur de bourgeons, provenant d’une autre plante.

Les racines qui fixent les végétaux dans le sol sont de forme variée. Celle de la Carotte, gonflée de substances nutritives, est dite tuberculeuse et pivotante car elle est épaisse et s’enfonce profondément dans la terre. La Carotte que nous mangeons est la racine principale sur laquelle croissent des radicelles secondaires. Au contraire, chez le Haricot, les racines se ressemblent et forment un faisceau.

La Laitue que l’on a oublié de cueillir développe une tige au sommet de laquelle apparaissent des fleurs. On dit que cette salade « est montée en graines ». Il y a des laitues frisées et d’autres à feuilles lisses. La Scarole en est une variété ainsi que la Romaine aux feuilles allongées.

Les fleurs du Pommier, du Prunier et du Cerisier sont pollinisées par des insectes butineurs (Abeilles, Bourdons). Chez ces plantes, en général le pistil ne peut être fécondé par le pollen de la même fleur car celui-ci n’arrive pas à maturité en même temps que les ovules (cellules femelles); pour qu’il y ait fécondation, et donc production de fruits, il faut que le pollen soit transporté d’une fleur sur le pistil d’une autre fleur et ce sont des insectes qui effectuent ce travail. Sans eux il n’y aurait pratiquement pas de fruits.

La pomme est un fruit à pépins; ceux-ci, qui sont les graines sont enveloppés d’une peau brune, coriace mais fine. Au contraire, la cerise est un fruit à noyau, dont une partie est lignifiée, c’est-à-dire devenue dure comme du bois. A l’intérieur du noyau se trouve la graine. Pommes et cerises sont des fruits charnus.

Par contre, la gousse du Haricot est un fruit sec, qui s’ouvre par deux fentes et contient plusieurs graines. Le grain de Haricot renferme une minuscule racine, une tigelle et un bourgeon entouré de substances destinées à nourrir la plantule. Placé dans la terre au printemps, il germe. Quand le jeune Haricot sort à la surface, la graine remonte mais se fend en deux parties, les cotylédons, entre lesquels paraissent deux petites feuilles. Peu à peu les cotylédons se dessèchent et disparaissent, vidés de leurs réserves.

Arbre d’ornement, le Marronnier atteint 25 m de haut. Il pousse rapidement dans les terres légèrement humides. Ses feuilles comprennent plusieurs folioles disposées à l’extrémité d’un pétiole comparable à une baguette de 20 cm de long environ. Les fruits verts, hérissés de pointes, renferment une grosse graine brune avec une zone blanchâtre au sommet, le marron. Celui-ci n’est pas comestible mais a des propriétés pharmaceutiques. Le Marronnier à fleurs blanches, originaire d’Asie mineure et d’Europe orientale, fleurit en avril-mai. Il a été introduit en France en 1615. Le Marronnier à fleurs rouges, moins répandu, nous vient d’Amérique du Nord.

PARTAGER