Les animaux des forêts de conifères

En raison de sa taille et de la brusquerie de ses mouvements, le Sanglier donne l’impression d’être redoutable. En réalité il n’est dangereux que s’il est blessé, poursuivi ou dérangé brusquement.

Le sanglier

Le Sanglier fait partie du groupe des mammifères ongulés. On l’appelle couramment « cochon » car il est à l’origine du porc domestique. Les différentes parties de son corps ont reçu des noms particuliers, ainsi le museau est appelé boutoir, les oreilles, écoutes, les yeux, mirettes et la tête hure.

Les Sangliers mâles possèdent au coin de la mâchoire inférieure des canines démesurées qui sortent de la gueule et forment des défenses. Les Sangliers nouveau-nés, au pelage rayé de beige, sont appelés « marcassins ». Leur mère est la laie. Les mâles âgés vivent en solitaires, ne se rapprochant des autres que pour la reproduction. Le Sanglier vit dans les forêts, sur les lisières, au bord des étangs, et dans les fourrés épais. Sa nourriture est variée.

Le renard

Mammifère carnivore, le Renard a la réputation d’être un animal rusé, peut-être en raison de sa physionomie et de sa prudence. Le Renard, qui est le plus commun de nos mammifères sauvages de taille moyenne, vit dans les bois, les fourrés, sur le bord des forêts, parfois non loin des maisons. On le voit rarement en plein jour, sauf dans les régions où il est assez tranquille. Son terrier a une ouverture d’environ 30 cm de diamètre. S’il est occupé, il n’y a pas de toiles d’araignées à l’entrée et on voit des traces dans la terre.

Depuis 1968, les Renards du nord-est de la France, comme ceux des pays d’Europe centrale, sont atteints pas une maladie mortelle, la rage, contagieuse pour tous les mammifères et les oiseaux. (Longueur : 60 + 40 cm. Poids : 6 à 8 kilos).

L’écureuil

De tous les mammifères forestiers, l’Écureuil est celui qu’on voit le plus facilement. Comme la Martre et le Loir gris, il passe la plus grande partie de sa vie dans les arbres. Sa coloration varie du roux au brun et même au noir, mais en général il est plus foncé en hiver. Actif dans la journée, il se nourrit de bourgeons, pousses, champignons, noisettes, faînes, glands et graines de conifères.

Au-dessous des épicéas où il a mangé, on trouve souvent des cônes épluchés, entourés d’écailles qu’il a détachées avec ses dents pour trouver les petites graines fixées à leur base.  En hiver, l’Écureuil dort en haut d’un arbre dans un nid formé de branchettes, feuilles sèches, et dont l’intérieur est tapissé de mousse, écorce et fibres. C’est aussi dans cet abri que les 5 à 7 petits naissent en mars, avril ou mai. (Longueur : 20 + 18 cm. Poids : 300 g.).

La mésange

La Mésange noire ou petite Charbonnière est l’un des passereaux les plus typiques des forêts de sapins et d’épicéas (Longueur : 11 cm, Poids : 9 g. Envergure : 18 cm). Le Bec-croisé ne quitte pas les forêts de conifères car il se nourrit uniquement des graines de ces arbres qu’il extrait facilement avec ses mandibules qui se chevauchent.

Le bec-croisé

Le Bec-croisé niche dans les montagnes, mais certaines années, on en voit beaucoup dans les plaines. Il s’agit d’oiseaux venus de la taïga (forêt du nord de l’Eurasie) et chassés de leur patrie par la rareté de la nourriture. (Longueur : 16 cm. Poids : 35 g. Envergure : 28 cm).

La bécasse

La Bécasse possède un plumage dont la couleur se confond parfaitement avec celle des feuilles mortes. Immobile sur ses 4 œufs ou couchée par terre, au repos elle est invisible. (Longueur : 35 cm. Poids : 350 g. Envergure : 65 cm.)

Le muscardin

Le Muscardin est le plus petit des loirs. Il construit des nids de mousse et d’herbes sèches qu’il place à faible hauteur dans les buissons à la lisière des forêts de feuillus. C’est un grand amateur de noisettes. Il passe l’hiver en léthargie, immobile dans un abri souterrain. (Longueur : 8 + 7 cm pour la queue. Poids : 30 g.)

La martre

La Martre ou Marte des pins, capture des rongeurs mais aussi des oiseaux, comme ces jeunes Pics noirs qu’elle sort du trou d’arbre où ils étaient nés. C’est l’un des rares prédateurs du plus grand pic d’Europe. (Longueur : 45 + 25 cm pour la queue. Poids : 1 500 g.).

PARTAGER