Les animaux de la Taïga

On appelle taïga l’immense forêt de sapins, épicéas, pins et mélèzes qui s’étend au sud de la toundra à travers l’Europe, la Sibérie et le Canada.

Aux conifères se mêlent des trembles, peupliers et bouleaux. Il s’agit donc d’une forêt mixte dont les arbres n’atteignent pas de très grandes dimensions en raison du climat froid. Ainsi la neige couvre le sol d’octobre à mai. Le sous-bois comprend des arbustes producteurs de baies.

De nombreux lichens pendent des branches, et d’autres, comme le lichen des Rennes (Cladonia), couvrent plus ou moins le sol. Touffue, entrecoupée de fondrières et traversée par des fleuves comme la Léna, l’Ob, le Mackenzie, la taïga est beaucoup plus riche en espèces animales et végétales que la toundra car en hiver elle offre des abris à ses habitants.

A l’intérieur d’une forêt la vitesse du vent est fortement ralentie, et à quelques centaines de mètres de la lisière le courant d’air est à peine perceptible. Or, le vent contribue à refroidir très vite l’atmosphère et en échappant à son influence, les Rennes et les oiseaux résistent plus facilement aux basses températures qui atteignent jusqu’à -60°C en Sibérie.

Certains passereaux s’enfoncent même dans un trou creusé dans la neige pour passer la nuit.

L’ours brun

L’Ours brun (Longueur : 2 m à 2,50 m + 10 cm pour la queue. Poids : 200 à 650 kg) est le plus gros carnivore de la taïga. Il se nourrit d’insectes, larves, rongeurs, œufs, fruits, herbes, miel, cadavres. Bref, tout lui convient. Au printemps, en Alaska, le Grizzly, Ours brun de forte taille, s’approche des torrents pour pêcher les Saumons qui regagnent leurs lieux de ponte.

En hiver, l’Ours se cache dans un trou de rocher ou sous les racines d’un arbre renversé et tombe dans une demi-léthargie. Il vit 25 ou 30 ans.

L’élan

L’Élan, le plus grand des cerfs (Longueur : 2,50 m + 5 cm pour la queue. Hauteur : 2 m. Poids : jusqu’à 600 kg) est appelé Orignal en Amérique. Excellent nageur il traverse des lacs de plusieurs kilomètres de large et trouve une partie de son alimentation (herbes, feuilles, tiges, écorce) au bord de l’eau. Ses grandes pattes lui permettent de vivre là où la couche de neige atteint 60 cm d’épaisseur.

Le loup

Les Loups (Longueur : 1,20 m + 40 cm pour la queue. Poids : 30-70 kg) parviennent à tuer les jeunes Élans en les isolant des adultes. Le Loup a été exterminé en maints pays. Il en reste surtout en Russie et en Sibérie (environ 50 000) et en Alaska (environ 20 000), mais il n’y en a plus qu’une vingtaine en Scandinavie. Il est rarissime qu’il s’attaque à l’homme, même en hiver quand il a faim.

Dans la taïga et à la limite de la toundra, les loups mangent des campagnols, des lièvres, des canards en train de muer, des sangliers, des chevreuils et des animaux domestiques (chèvres, veaux, moutons, chiens et porcs). Ils suivent les troupeaux de Rennes ou de Wapitis (Cerfs américains) en automne, cherchant à s’emparer des animaux estropiés ou plus faibles.

L’autour

L’Autour (Longueur : 49-60 cm. Poids : 650-1 250 g. Envergure 100-120 cm), répandu dans la taïga et les forêts de feuillus est malgré ses dimensions assez réduites l’un des plus puissants rapaces avec le Faucon pèlerin.

Il chasse surtout des oiseaux de taille moyenne (corneilles, geais, pigeons, grives) ainsi que de jeunes lièvres.  Les oiseaux rapaces et les mammifères carnivores tiennent une place irremplaçable dans la nature car ils limitent sans les exterminer les effectifs des espèces dont ils se nourrissent. Les parasites, des maladies, les intempéries, les accidents et la famine sont d’autres causes importantes de mortalité.

PARTAGER