La Terre dans l’espace

Qu’est-ce que le système solaire ?

Le Soleil n’est qu’une étoile parmi les milliards qui peuplent l’univers et il est entouré par un cortège d’autres corps célestes constituant le système solaire.

Les plus gros, maintenus en orbite dans le champ de gravitation du Soleil, sont les neuf planètes connues, certaines étant escortées de leurs propres satellites, ou lunes. Des milliers d’astéroïdes semblables à de petites planètes voyagent aussi autour du Soleil. Plus petits encore, d’innombrables météorites brillent parfois dans le ciel en traits de lumière qu’on nomme étoiles filantes. Enfin, s’ajoutant aux poussières et aux gaz interplanétaires, des comètes accompagnent le Soleil.

Venues de très loin dans l’espace, ces mystérieuses traînées lumineuses peuvent être visibles durant des jours et des mois, puis disparaître pendant des années (comme la comète de Halley) ou même pendant plusieurs siècles.

Quelle place la Terre occupe-t-elle dans le système solaire ?

Les neuf planètes tournent autour du pivot du système solaire avec une précision d’horlogerie. Mercure est la plus proche du Soleil, puis vient Vénus, « jumelle» de la Terre en taille et notre plus proche voisine. La Terre, qui est la troisième, se trouve à une distance d’environ 150 millions de kilomètres du Soleil. Au-delà se trouve Mars, suivie par une bande de mini planètes en orbite, les astéroïdes. La cinquième est Jupiter, la plus grande de toutes, au diamètre dépassant 11 fois celui de la Terre. La sixième, Saturne, seconde pour la grandeur, est bien connue pour ses anneaux. Viennent ensuite Uranus et Neptune, et enfin Pluton, la plus lointaine, qui est, on le sait maintenant, la plus petite (on a cru longtemps que c’était Mercure) et dont le diamètre est inférieur (environ 2 400 km) à celui de notre Lune.

Des neuf planètes de notre système solaire, les quatre plus proches du Soleil — Mercure, Vénus, Mars et la Terre — sont considérées comme des planètes terrestres, car, sauf en ce qui concerne leurs températures extrêmes, les trois premières sont quelque peu semblables à la Terre. Elles ont des dimensions comparables et toutes ont probablement un noyau métallique, comme notre globe.

Où le système solaire se situe-t-il dans l’espace ?

La Terre tourne autour du Soleil, qui tourne lui-même autour du centre de notre Galaxie, la Voie lactée. Cet ensemble de quelque 200 milliards d’étoiles comprend toutes celles que l’on peut voir à l’œil nu la nuit, mais n’est en réalité qu’une petite partie de la Galaxie (mot latin issu du grec gala, le «lait»).

Si nous pouvions voir la Voie lactée en entier, elle ressemblerait à un immense disque qui, vu du haut, aurait l’air d’une girandole, à longs bras spiralés pleins d’étoiles et de gaz, et tournant autour du centre. Le système solaire est dans l’un de ces bras, à peu près aux trois cinquièmes de la distance du cœur de la Galaxie.

Comme la Voie lactée tourne autour de son axe mystérieux, les étoiles les plus proches du pivot vont plus vite que celles de l’extérieur ; ainsi, filant à 240km/s, notre soleil et son cortège font un tour complet de la Galaxie en 225 millions d’années.

Les quatre grandes planètes sont Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Composées principalement d’hydrogène, d’hélium et d’autres gaz, elles sont beaucoup moins denses que les précédentes, et Saturne flotterait si on la plaçait sur une mer géante. Pluton, la plus éloignée, n’a été découverte qu’en 1930, Des travaux récents suggèrent qu’elle est probablement composée de gaz gelés.

Quelle est la taille de la Voie lactée ?

L’immensité de l’espace défie l’imagination, et les distances sont telles que les astronomes les mesurent non en kilomètres, mais par rapport à la vitesse de la lumière, soit 300 000 km/s.

Ainsi la lumière du Soleil atteint la Terre, à près de 150 millions de kilomètres, en 8 minutes. Mais cette distance n’est qu’un petit saut en termes astronomiques. Pour mesurer les dimensions dc l’espace, on utilise l’année de lumière, distance que franchit la lumière en une année, soit 9 461 milliards de kilomètres. Ainsi les étoiles les plus proches de notre Soleil dans la Voie lactée en sont à peu près à 4,3 années de lumière. Le diamètre total de la Galaxie est d’environ 100 000 années de lumière, et, au-delà de notre Voie lactée, d’innombrables autres galaxies filent dans l’immensité de l’Univers. Le Soleil lui-même se trouve à environ 30 000 années de lumière de la Galaxie.

Pourquoi le Soleil brille-t-il ?

Le Soleil, source de la chaleur et de la lumière essentielles à la vie sur la Terre, est une boule de gaz de quelque 1 384 000 km de diamètre.

Sa température intérieure se mesure en millions de degrés, et des perturbations de sa surface lancent des flots de gaz flamboyants à des milliers de kilomètres dans l’espace. Sa masse représente 330 000 fois celle de la Terre et la gravité y est 28 fois plus forte. La science démêle peu à peu ce qui se passe au sein du Soleil.

La source de l’énergie solaire se trouve dans son noyau thermonucléaire, fort loin de sa surface visible. Les températures y atteignent 16 000000 °C, et les pressions sont si fortes que la densité des gaz principalement hélium et hydrogène égale 14 fois celle du plomb.

Dans ces conditions, l’hydrogène est transmué en hélium par des réactions thermonucléaires libérant d’énormes quantités d’énergie, qui traversent l’épaisse couche de gaz brûlante entourant le noyau et atteignent finalement la surface, d’où elles rayonnent en chaleur et lumière.

PARTAGER