Les forêts de conifères

Contrastant avec les forêts d’arbres à feuilles caduques dont la couleur change selon les saisons, les forêts de conifères restent vertes toute l’année, à l’exception de celles qui sont formées de Mélèzes en montagne.

Les conifères aux feuilles étroites, petites et raides, dites « aiguilles », sont appelés arbres à feuilles persistantes et aussi résineux. Dans leur tronc et leurs branches se trouvent en effet des tubes remplis d’un liquide aromatique, la résine. En France, la plupart des résineux ne croissent spontanément qu’en montagne. En plaine, plusieurs espèces ont été plantées par l’homme, par exemple le Pin sylvestre, le Pin noir, le Mélèze et l’Épicéa.

Le sapin blanc

Le Sapin blanc ou Sapin pectiné (Hauteur jusqu’à 50 m), originaire des Vosges, du Jura, du Massif Central et de Normandie (région de Laigle) a une silhouette conique quand il est jeune. Avec l’âge, sa cime s’aplatit et diffère nettement de celle de l’Épicéa qui reste toujours pointue. Les aiguilles du Sapin ont l’extrémité arrondie ou légèrement échancrée; elles possèdent deux lignes blanches parallèles sur leur face inférieure. Les cônes, dressés verticalement sur les branches, se distinguent de ceux de l’Épicéa, (avec lequel on confond très souvent le Sapin) qui sont pendants.

L’Epicéa

L’Épicéa (Hauteur : jusqu’à 53 m) pousse dans les Vosges, le Jura et le nord des Alpes. Il a été introduit dans d’autres régions car il est peu exigeant et croît sur des sols très différents.

Ses racines ne s’enfoncent pas profondément; aussi est-il sensible aux coups de vent. Son ombre est épaisse et dans une plantation d’Épicéas âgés de 20 à 30 ans on ne trouve pas d’autres plantes car une couche dense d’aiguilles recouvre le sol.

Les graines des conifères sont très légères (dans un kilo on compte en moyenne 120 000 graines d’Épicéa) et munies d’une petite aile qui facilite leur transport par le vent.

Les pins

Les pins sont d’autres conifères qui se distinguent du Sapin et de l’Épicéa par leurs aiguilles plus longues. Le plus commun, le Pin sylvestre, a un tronc dont la partie supérieure est revêtue d’une écorce orangée tandis qu’à la base elle est brun-grisâtre et très crevassée. Le Pin maritime est localisé dans les régions au climat doux, Ouest, Midi (Maures, Estérel, Alpes Maritimes, Corse) mais il a été planté ailleurs. Il forme la plus grande partie de l’immense forêt des Landes, la plus grande de France. Ses cônes atteignent 20 cm de long, comme ses aiguilles très raides et groupées par deux.

Exigeant en ce qui concerne la lumière il l’est moins pour le sol et croît même dans le sable. Dans les forêts de Pins sylvestres, de Pins maritimes mais aussi de Châtaigniers et dans les peuplements de Bouleaux, la Fougère aigle est très fréquente.

Le Sorbier des oiseaux, petit arbre mesurant au maximum une quinzaine de mètres de haut, pousse en montagne et dans l’Est.

PARTAGER