Éleveur canin : un vrai métier

Être éleveur de chien ne s’improvise pas, ou plus, surtout depuis que la législation a évolué récemment. En effet, alors qu’auparavant il fallait produire deux portées pour être considéré comme professionnel dans le secteur canin, ce n’est plus aujourd’hui le cas. Un seul chiot suffit pour faire partie de la famille des éleveurs canins. Pourquoi ce changement de loi ? Et comment devient-on un véritable éleveur confirmé et diplômé ?

Trop d’abus dans le commerce de chiots

Devant l’ampleur de ce business animalier finalement souterrain ou parallèle, on l’appellera comme on voudra, le gouvernement a décidé de réagir :

La raison invoquée est bien sûr celle de la protection des chiens, « élevés » bien souvent dans des conditions déplorables, par des personnes peu scrupuleuses essentiellement motivées par la cupidité. Il faut avouer que c’est une bonne chose dans la mesure où être éleveur canin est un vrai métier qui ne s’improvise pas, même si on éprouve une attirance inconditionnelle pour le chien en général.

Quant aux recettes fiscales non perçues par l’État, c’est là la deuxième raison, et non des moindres puisqu’il a été constaté que 80% du business de la vente de chiots n’était pas officiel, ce qui est énorme, et un manque à gagner colossal pour les véritables éleveurs qui exercent dans les règles de l’art, qui paient des charges élevées, et qui ont des frais de structure importants, ne serait-ce que pour avoir et entretenir un chenil qui réponde aux normes d’hygiène, sans compter sur l’espace nécessaire pour que les chiens puissent pleinement s’épanouir. Il suffit de se rendre sur les sites de petites annonces pour le constater par soi-même : il s’agit d’individus sans numéro de SIREN pour la grande majorité.

Comment devient-on éleveur canin ?

Il existe des écoles spécialisées, telles que le lycée Pommerit en bretagne, qui enseigne plusieurs disciplines autour du chien. Bien sûr on apprend à devenir éleveur, mais aussi toiletteur ou maître-chien. Il s’agit d’une formation qui alterne théorie et pratique, qui dure trois ans, et qui conduit l’élève à un diplôme Bac pro conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin. Devant le nombre de demandes important pour assister à cette formation, l’établissement effectue une sélection pour ne prendre que les candidats les plus motivés, sachant qu’il leur en coûtera tout de même 3000 euros par an, hébergement compris.

Tout le monde ne peut pas devenir éleveur canin

Même si l’amour du chien est omniprésent, ça ne suffit malheureusement pas pour exercer la profession d’éleveur canin. Un certain nombre de compétences sont nécessaires, c’est ce que Blogcanin.com explique dans cet article complet que vous pouvez consulter ici : http://www.blogcanin.com/comment-devenir-eleveur-canin/.

PARTAGER