Éduquer son chat

Votre chaton est maintenant sevré, presque propre et commence à gambader partout dans votre appartement ou votre maison. Il est grand temps de continuer l’œuvre débutée par sa mère et de parfaire sa bonne éducation.

Comme tout animal, votre chat a reçu de sa mère une éducation en bonne et due forme lui permettant d’être propre, de se débrouiller seul et de subvenir à ses besoins les plus naturels. À cette première éducation, doit être ajouté votre dressage pour qu’il comprenne bien les règles de votre mai- sonnée, des règles qu’il doit absolument respecter !

 

Hygiène et propreté

La règle la plus évidente est celle de la propreté et de l’hygiène. Vous devez impérativement prendre en main l’éducation de votre chat pour qu’il aille faire ses besoins au seul endroit autorisé de votre domicile. Il est bon de savoir que le chaton ne devient indépendant que 3 semaines après sa naissance.  Jusqu’à cette période, c’est sa mère qui déclenche la sortie des excréments en léchant son appareil urinaire, son anus et le bas de son ventre. Ensuite, le chaton devient pleinement autonome et peut donc se rendre à la litière.

En dehors des conseils déjà vus pour la préparation de l’espace toilettes, il est bon de lui apprendre à se rendre à cet endroit. Le plus simple est de l’y emmener par la patte! Placez votre chaton dans sa litière : au contact de la terre meuble, il comprendra qu’il s’agit de ses toilettes. Vous pouvez aussi l’aider en prenant sa patte et en faisant semblant de gratter le sol. Si votre chat semble bouder sa litière, il est aussi possible d’appliquer des attractifs comme l’eau de Javel : n’abusez pas de ce produit et utilisez-le toujours de manière diluée pour éviter tout rejet de la part de votre chat.

Un instinct de chasseur

En fonction de son développement, le chat apprend petit à petit les comportements qu’il utilisera à l’âge adulte, des comportements qu’il met en pratique généralement avec ses frères et soeurs et qui vont lui donner ses réflexes de chasseur, de prédateur mais aussi de chat amoureux. En résumé, quand deux chatons se battent, ils ne sont en réalité qu’en train de pratiquer les gestes qu’ils devront réaliser dans leur vie future. Et contrairement à l’âge adulte, ces jeux sont complètement inoffensifs pour les deux chamailleurs : aucun coup douloureux ne sera échangé entre les deux partenaires de jeu.

Si vous accueillez un chaton, il est donc important de jouer avec lui de telle manière qu’il puisse s’entraîner sans l’aide de ses frères et soeurs.  Ce manque peut se révéler par votre transformation en compagnon de jeu qu’il malmènera parfois : vous devez très vite lui faire comprendre que vous n’êtes pas un chat et qu’à ce titre, il n’y a aucune raison qu’il vous morde sans cesse les mollets. Une seule règle: pour disputer un chaton, ne le frappez jamais.

Utilisez plutôt une intonation forte, de l’eau pour le faire fuir, ou un grand jet d’air sur le visage si possible avant sa bêtise : le chat associera immédiatement cette réponse désagréable à ses mauvaises actions, sans pour autant être terrifié.

Un dressage en règle

Fait peu connu, les chats peuvent très bien apprendre de nombreux tours et, comme les chiens, réaliser des figures. Une seule règle pour y parvenir : de la patience et de l’intelligence! Plutôt que de disputer votre chat, il est préférable de jouer la carte de la séduction en utilisant un système de récompense spécifique.

Plutôt que de lui offrir un bol de croquettes supplémentaire quand il a réussi son tour, offrez-lui une friandise et donnez-la-lui durant la phase d’apprentissage (et non après que le tour a été effectué) afin qu’il comprenne que cette récompense est liée à ce qu’il vient de réaliser. Un moyen bien pratique de lui faire apprendre rapidement de nombreux tours !

Pour qu’un chat réponde à son nom et vienne vous voir quand vous l’appelez, c’est très simple. Comme pour un dressage classique, il est nécessaire de séduire votre chat par une récompense adaptée, non présente dans son cycle alimentaire classique. Le plus simple reste de l’appeler, de lui donner sa récompense, tout en le caressant et en répétant son nom. Réalisez cette opération pendant plusieurs jours en combinant la friandise à l’appel de son nom. Au bout d’une semaine, alternez les phases avec et sans récompense, votre chat devrait après deux ou trois semaines venir tout seul.

PARTAGER